Accueil

 

 

Bonjour, bienvenue à tous !

 

Origine du mandala

Le mandala vient du mot sanscrit qui signifie cercle, roue. C'est une organisation autour d'un centre, figure souvent géométrique mais pas nécessairement. Il symbolise le mouvement de la vie, c'est le reflet de notre être, de notre intégrité. C'est un symbole universel qui permet de conserver l'ordre psychique ou l'organisation d'un système afin d'harmoniser toute structure et de drainer les énergies, il nous rappelle que la vie est de nature unitaire et non divisée. Il contribue à élever la conscience à une compréhension globale de l'univers et sert, en même temps, de "miroir" du paysage intérieur de l'âme. C'est, donc, un outil de recentrage, de métamorphose et d'évolution. C'est une merveilleuse façon de se retrouver.


Toutes les cultures (**), sur tous les continents, depuis la nuit des temps ont créé des Mandalas, les civilisations les plus anciennes (égyptienne, grecque, inca, celte), les peuples primordiaux de la terre (amérindiens, arborigènes), les traditions religieuses (chrétienne, juive, islamique, bouddhique) et toutes les cultures du monde entier, ont manifesté et représenté l'unité en toute chose, par le cercle.

On les retrouve dans les différents règnes : minéral , végétal, animal et humain.

Dans l'infiniment grand : galaxies, planètes et l'infiniment petit : cellules, adn.

Dans la structure d'architecture : églises, cathédrales, temples, châteaux, donjons, villages, places, remparts, jardins, etc...

Dans l'organisation sociale :  les Celtes, les Amérindiens, les Incas, les Arborigènes, etc...

Dans la création artistique : bijoux, rosaces, vitraux, totems, poteries, mosaïques, labyrinthes, roues de médecine, etc...

Comme support de méditation chez les Tibétains, en Inde, au Népal, il permet la concentration de la pensée, il amène le méditant vers le centre qui symbolise le centre du monde et le centre de l'être, ici et maintenant.

 

Plus récemment, Jung, au cours de son expérience personnelle et de sa pratique en psychanalyse, a, souvent, utilisé cette forme afin de conduire ses patients à voir plus clair dans leur inconscient. Pour lui, le mandala est un archétype inhérent à l'inconscient collectif. Il permet une restructuration profonde de l'individu qui s'organise autour d'un nouveau centre : le Soi.

 

Actuellement, une pédagogue, Marie Pré crée "la pédagogie du dessin centré", elle donne le nom de "dessin centré" à cette forme universelle, une conception libre de toute appartenance à une culture. Au travers de son expérience et de ses observations, elle définit le dessin centré comme un symbole qui exprime notre position individuelle dans l'environnement, que celui-ci soit physique, émotionnel, mental ou énergétique. Le dessin centré rééquilibre, recentre dans l'instant présent, apporte joie et plaisir de créer en toute liberté.

(**) cliquer sur les mots en couleur

A qui s'adresse cette pratique ?  : à tout public, nul besoin de savoir dessiner !!


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site